Naturalistes en lutte

Les informations des Naturalistes en lutte à Notre-Dame-des-Landes


2 Commentaires

SCIENCE ECOLOGIQUE SANS CONSCIENCE ENVIRONNEMENTALE N’EST QUE RUINE DE L’AME

Savez-vous qu’un laboratoire de l’université d’Angers, financée par AGO (Aéroport du Grand Ouest), participe à la mascarade qui cherche à justifier la destruction de la ZAD (Zone à défendre) de Notre-Dame-des-Landes !

Depuis un an le laboratoire de l’Université d’Angers GECCO (Groupe Ecologie et Conservation des Vertébrés) dans le cadre de ces études sur la conservation des espèces bénéfice de financements d’AGO pour servir de caution scientifique aux mesures compensatoires.

 ob_afb290_l1030937

De nombreux naturalistes, associations, universitaires, juristes se sont prononcés pour dénoncer le scandale de ce dossier dont les destructions seront incompensables et irréversibles afin de s’opposer à la création de cet aéroport inutile !

Accepter ces financements, c’est cautionner ce projet et les logiques de développement économique passéistes, dévorant les terres agricoles, réduisant les milieux naturels à des reliques et totalement en contradiction avec le développement durable !

Nous vous appelons à résister à un monde résigné, à ne pas participer à ces études, à remettre en cause ces financements et à nous rejoindre dans la lutte.

Agissez contre les actions complices de GECCO, créez le débat et réveiller les consciences !

Nous rappelons que toutes les structures de protection de l’environnement on donné un avis défavorable à ce projet : le CNPN, (avril 2013 et avril 2014), le Comité d’experts scientifiques du projet d’aéroport (avril 2013), le CBNB (2013), la FDP (2013), l’UICN (décembre 2013), la SHF (février 2014), la SFEPM (février 2014) !

De plus, les quatre grandes associations naturalistes, FNE, Bretagne Vivante, LPO, Eaux et Rivières de Bretagne, ont posé un recours contre les dérogations aux arrêtés de protection des espèces et des habitats.

La quasi totalité des partenaires sollicités pour ce projet, à l’exception des partenaires institutionnels comme CAP-Atlantique et le parc de Brière, ont refusés de participer a cette étude, voici la liste : Les Naturalistes Vendéens, Ouest Aménagement, Bretagne-Vivante, le CPIE Loire et Mauges, la LPO et Philippe Evrard !

Les Naturalistes en lutte