Naturalistes en lutte

Les informations des Naturalistes en lutte à Notre-Dame-des-Landes


1 commentaire

NDDL : le NON l’emporte enfin !

Eh oui, incroyable, le NON l’emporte sur deux périmètres, à vous de voir s’ils sont plus pertinents que le périmètre administratif choisi par le gouvernement !

Périmètre des communes impactées par le projet de transfert et l’aéroport de Nantes Atlantiques :  résultat : 50,5 % pour le NON

perim_bruit_2

*Les communes retenues correspondent à celles dont le territoire est inclus dans les périmètres « bruit » de Nantes Atlantiques et du projet d’aéroport NDDL

Périmètre de l’enquête publique Loi sur l’eau de 2012 : résultat : 51,27 % pour le NON

perim_LSE_2

 La conclusion est simple, l’analyse du résultat de la consultation dépend du périmètre choisi. Mais malgré les contre-vérités et les amalgames les citoyens concernés par le projet ne sont pas favorables à ce transfert, c’est ce qu’a permis de confirmer cette consultation.

Alors tous à Notre-Dame-des-Landes les 9 et 10 juillet2016

pour des « semailles de démocratie »

Pour ceux qui croient encore que le périmètre départemental était pertinent, une petite carte explicative :

dep2

Être démocrate, c’est ne pas interroger tous les Français, car les sondages réalisés à l’échelle nationale annoncent encore en juin 2016 que plus de 60 % des français sont opposés à ce projet. (sondage OpinionWay commandé par FNE)

Être démocrate, c’est ne pas interroger le peuple des financeurs de ce projet, région Bretagne, région Pays de la Loire, État.

Être démocrate, c’est ne pas respecter le temps des recours juridiques.

Être démocrate, c’est ne tenir compte de l’avis des populations que lorsque celui-ci répond favorablement aux attentes du gouvernement.

C’est ainsi que la commission d’enquête publique pour les  lignes TGV Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax  a formulé un avis défavorable. Le gouvernement a tout de même validé  leur réalisation. Les travaux devraient coûter 8,3 milliards d’euros.

Publicités


2 Commentaires

Le dossier Notre-Dame-des-Landes est loin d’être bouclé ! !

Le dossier Notre-Dame-des-Landes est loin d’être bouclé !

Le résultat de la consultation ne nous surprend pas, tant la manipulation a été aussi importante que subtile auprès de la population à qui on a pu faire croire que l’emploi dépendait du résultat et que les zadistes étaient de sauvages casseurs. Les enjeux sur les zones humides, le climat et la biodiversité restaient l’affaire des « zécolos » – qui dira que ce sont ceux de l’humanité ?

Mais nous ne désespérons pas car les conditions de réalisation du projet ne sont même pas encore réunies : il faudrait plusieurs centaines d’hectares de prairies permanentes créées chez des agriculteurs productivistes en tant que mesures compensatoires pour pouvoir commencer les travaux. Or, aucun agriculteur n’a signé de contrat, soit parce qu’il est  contre le projet, soit parce que son exploitation ne s’y prête pas. Et quid des espèces protégées non prises en compte dans les dossiers réglementaires, des recours juridiques encore en cours ?

Aujourd’hui, le mouvement d’opposition au projet est plus mûr, plus uni et plus fort que jamais. Les Naturalistes en lutte sont déterminés à apporter leur soutien aux habitants de la ZAD pour y préserver la biodiversité et inventer un monde vivable.


Poster un commentaire

Lac de Grand-lieu : Le maire de Saint-Aignan détourne les propos de Loïc Marion

Suite aux allégations du maire de Saint-Aignan-de-Grand-lieu, notamment lors du débat radio-télévisé. Loïc Marion, chercheur au CNRS et ancien directeur de la réserve naturelle de Grand-Lieu pendant plus de 20 ans, répond par courrier au détournement de ces propos et aux rumeurs.

 » Monsieur le Maire,

Depuis plusieurs mois, vous ne manquez aucune occasion médiatique, comme hier soir au débat organisé par TéléNantes, Radio France L.A. et Presse Océan, pour véhiculer une rumeur, celle de la nuisance de l’actuel aéroport de Nantes sur la faune du Lac de Grand-Lieu, inventée par le président pro-NDDL des Ailes pour L’ouest, Monsieur Mustière, tout simplement pour contrer l’argument bien réel celui-là que fait peser NDDL sur la biodiversité remarquable de ce site.

Cette rumeur ne repose sur aucune étude, et contredit totalement l’avis de la Direction Régionale de l’Aménagement et de l’Environnement et mes propres observations menées en tant que directeur de la Réserve Naturelle Nationale de Grand-Lieu pendant 24 ans, et chercheur CNRS spécialiste de ce lac depuis 1970, notamment de ses oiseaux.

Voici 40 ans, j’avais déjà fait ce constat de l’innocuité des avions sur la faune du lac, tout en formulant une simple hypothèse de précaution à vérifier si le trafic sur le lac augmentait fortement (incluant les petits avions).

C’était avant que la Réserve Naturelle ne soit créée, laquelle interdit le survol du lac à moins de 300 m d’altitude. Depuis, toutes les populations d’oiseaux du lac sont surveillées en permanence, ce qui a prouvé que cette limite de survol était largement suffisante pour n’entraîner aucune gêne. Et il n’y a jamais eu de largage de kérosène sur le lac contrairement à ce que votre ex 1er adjoint que vous présentez comme naturaliste a prétendu auprès de la Commission Nationale du Débat Public que vous avez pilotée sur les rives du lac, ce qui a représenté une manipulation manifeste de ladite Commission.

Je vous demande donc de cesser de me citer de manière déformée pour soutenir vos allégations. Je sais que vous ne supportez pas la présence de l’actuel aéroport qui contrarie vos projets et ceux de Nantes Métropole d’urbaniser librement une partie importante du périmètre situé entre le lac et Nantes, ce que vous ne pouvez pas faire actuellement à cause du périmètre anti-bruit.

Or ce périmètre complète les protections du lac (Loi Littoral, Site classé), malheureusement limitées aux rives proches du lac, notamment parce que 8 communes sur 9 ceinturant le lac, dont la vôtre, s’étaient opposées au classement du site en 1978. Certes votre commune souffre du bruit, mais tous les habitants de votre commune se sont installés en toute connaissance de cause près de cet aéroport vieux de près d’un siècle. La vocation d’une commune située près de pistes et près d’un lac comme Grand-Lieu n’est pas de développer indéfiniment l’urbanisation sur ces rives.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, mes salutations distinguées.

Loïc MARION »

Le courrier original est visible ici


Poster un commentaire

SOIRÉE EXCEPTIONNELLE DES NATURALISTES EN LUTTE

L’IMPACT ECOLOGIQUE DU PROJET D’AÉROPORT A NOTRE-DAME-DES-LANDES

LE 13 JUIN 20H00 SALLE BRETAGNE A NANTES

 Vous voulez savoir pourquoi les naturalistes en lutte se sont intéressés au site de Notre Dame des landes :

Ils vous convient à une soirée débat le lundi 13 juin à 20h00 à la Salle Bretagne 23 rue Villebois-Mareuil à Nantes.

Ce sera l’occasion de vous présenter la synthèse de leur travail. Ils viennent de publier le résultat de trois années d’études pluridisciplinaires sur le terrain : faune, flore, habitats et comptent bien vous en faire profiter.

La soirée se déroulera sous la forme d’une présentation rapide des principaux résultats, qui montrent pourquoi cet espace mérite d’être conservé, puis une large place sera laissée au débat, échange avec le public.

Le second numéro spécial de la revue Penn ar Bed consacré à NOTRE-DAME-DES-LANDES sera disponible à la vente sur place.

Venez nombreux pour partager et débattre !