Naturalistes en lutte

Les informations des Naturalistes en lutte à Notre-Dame-des-Landes

Manifestation du 27 février 2016

2 Commentaires

Texte lu par les Naturalistes en lutte lors de la manifestation

NDDL 27 févrierbAu cours des trois dernières années, le collectif des Naturalistes en lutte a mené méthodiquement des inventaires sur le patrimoine naturel de la ZAD et s’est attaché à faire connaître ce patrimoine.

Nous avons diffusé les résultats de nos études sur notre site internet, à la presse, aux associations qui mènent des recours en justice et au ministère de l’environnement. Nous préparons une publication pour ce printemps de l’ensemble des études. Nous avons fait découvrir à plus de 400 personnes les richesses naturelles de la ZAD lors de la Journée mondiale des zones humides.

Nos études ont porté sur les amphibiens, les reptiles, les oiseaux, les mammifères, les invertébrés, les plantes, faisant ainsi apparaitre une liste de plus de 2 000 espèces dont 130
protégées. Des dizaines de milliers d’individus appartenant à ces seules espèces protégées seraient détruits par les travaux prévus. Un crime, alors que la crise de la biodiversité nous éclate à la figure.

Nos études ont aussi porté sur les composantes du paysage : les ruisseaux, les prairies naturelles, les talus, les mares formant un ensemble unique construit pas à pas depuis plus de 150 ans. Un ensemble unique aujourd’hui parce que, depuis cinquante ans, on s’est acharné à détruire tout ce qui pouvait y ressembler dans la région. Détruire le bocage de Notre-Dame-des-Landes serait un crime à l’heure où la crise climatique nous éclate à la figure. En effet, la ZAD de Notre-Dame-des-Landes est exactement le type de milieu le mieux à même d’encaisser les perturbations dont nous ne pouvons déjà plus qu’espérer atténuer les effets.

Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’affirmer et de prouver que les bureaux d’études ont sous-estimé l’importance des zones humides à détruire, les espèces protégées à prendre en compte, et ont proposé des compensations écologiques obscures, minimalistes et inapplicables… Ces oublis et ces erreurs ont totalement faussé les dossiers d’instruction du projet et toutes les décisions prises jusqu’ici. Les richesses exceptionnelles que nous avons mises en évidence sont incompensables.

Aujourd’hui, nous sommes en mesure d’affirmer que la ZAD est un formidable modèle de coexistence entre une agriculture intelligente, une vie sociale riche et une nature sauvage exceptionnelle. Nous préserverons ce modèle, tous ensemble.

IMG_20160227_134034

Publicités

2 réflexions sur “Manifestation du 27 février 2016

  1. Bravo et merci pour votre travail

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s