Naturalistes en lutte

Les informations des Naturalistes en lutte à Notre-Dame-des-Landes


Poster un commentaire

Un 10 février festif et constructif …

TMCTexte lu lors des prises de parole le 10 février 2018 :

Nous avons d’abord une pensée pour Rémy Fraisse, jeune botaniste victime de violences policières non seulement impunies mais même pas reconnues.

Nous marquons aujourd’hui l’issue victorieuse d’une grande bataille. Mais nous devons dire aussitôt que cette bataille aurait dû être gagnée il y a bien longtemps si les lourds enjeux écologiques actuels étaient réellement pris en compte : la disparition des zones humides, l’artificialisation des sols et des habitats naturels, la chute accélérée et irréversible de la biodiversité, et bien sûr le dérèglement climatique. Nous n’aurions pas dû avoir à nous battre.

Nous avons aujourd’hui le fruit de ce que nous avons entrepris : prospecter, inventorier toutes les espèces sauvages, échanger des savoirs ; avoir des arguments dans diverses instances officielles (contentieux, collège des experts, médiation) ; faire aimer la nature et la Zad. Nous avons découvert à cette occasion une zone « naturelle et agricole » d’une richesse biologique exceptionnelle, en fait un morceau de campagne autrefois ordinaire, préservé du remembrement et de l’agriculture industrielle. Partout des mares, des haies, des bois et des prairies naturelles, des landes, des espèces menacées. Autant de choses qui presque partout ailleurs ont été irrémédiablement détruites.

tmc2

Ce jour n’est pas la fin de notre histoire, mais le jour où nos projets bien enracinés déjà vont s’épanouir et fleurir : accompagner les personnes qui vivent, cultivent et élèvent ici en bonne entente avec la nature, organiser des chantiers de restauration, continuer des inventaires…

Il y a encore de nombreuses victoires à arracher :

Ici même, pour une protection réelle de la nature, c’est la gestion collective des terres, à travers des formes d’agriculture paysanne, à échelle humaine et diversifiées. C’est aussi pérenniser la présence des personnes qui sont venues ici de tous les horizons pour défendre ce bocage.

Et partout ailleurs, gagner l’abandon du simulacre de l’écologie par la compensation, l’arrêt à la marchandisation du vivant et de la nature, la condamnation d’une « économie » essentiellement destructrice qui se dissimule par un habile « green washing », une lutte réelle contre le dérèglement climatique, la sortie du risque constant de la contamination nucléaire généralisée, la défense d’une organisation et d’un mode de fonctionnement économes des ressources, qui donnent du sens à la vie et au vivre ensemble…

Donc sans hésitation, riches de nos diversités et de la biodiversité, continuons à lutter ensemble !

IMG_0901

Publicités


Poster un commentaire

UN MONDE VIVANT

Nous souhaitions partager avec vous cette avalanche de Mercis et de Bravos reçus ces derniers jours et tant d’émotions ressenties.

Un grand Merci à l’ensemble de la communauté des naturalistes, aux ami.e.s de la nature et à toutes les personnes sensibles à la beauté du vivant, qui ont œuvré, soutenu et relayé le travail réalisé pendant ces cinq années d’études et de lutte.

Nous avons une pensée spéciale pour Rémi !

Nous qui lui survivons dans ce monde industrialisé, intensifié ou la Terre est devenue une ressource  surexploitée. Nous qui ne pourrions pas vivre sans la présence de l’alouette des champs, du triton marbré et du flûteau nageant. C’est une bouffée d’air, un espoir, le signe qu’une lutte collective victorieuse est possible, qu’un changement est en cours.

Tellement installé.e.s dans la lutte, dans la résistance, tellement habitué.e.s aux défaites, il nous a fallu (et nous faudra encore) quelques jours pour nous habituer à cette victoire.

Mais oui, cette Terre si souvent parcourue par nos bottes, ces mares si longtemps fouillées, ces landes, ces prairies, ces bois et ces talus ne disparaitront pas sous le béton ! Les chants des rossignols et des rainettes résonneront encore longtemps la nuit dans  le bocage de Notre-Dame-des-Landes.

Les arbres resteront debout.  Cette zone humide accueillera encore longtemps les tritons, les grenouilles, les lézards, les campagnols, les coléoptères, les champignons, les mousses, la sibtorpie, la cicendie … et  les humains si leurs usages le permettent !

Alors restons mobilisés ici et ailleurs pour la préservation de ces territoires vivants et venons nombreux fêter la victoire et enraciner l’avenir le samedi 10 février à Notre-Dame-des-Landes.

Et le lendemain, le dimanche 11 février, nous vous invitons à la (re)découverte de ce magnifique bocage humide en participant à la journée mondiale des zones humides.

En voiçi l’annonce ci-dessous à diffuser largement :

« Nous serons heureux.ses de vous emmener à la rencontre des habitant.e.s des zones humides de Notre-Dame-des-Landes. Comme chaque année, le peuple libre des crapauds, grenouilles et tritons y célèbrent la cérémonie des amours dans leur mare favorite et ne comptent pas en déménager.

Rendez-vous parking de la salle Jules Vernes, rue Anne de Bretagne – La Paquelais 44360 Vigneux-de-Bretagne à 14h00 le dimanche 11 février et surtout, n’oubliez pas vos bottes! »

 


Poster un commentaire

Lettre n°55

Bonjour à tous

Le prochain rdv des NEL aura lieu le dimanche 14 janvier à 9h00 sur
la place de l’église à Notre-Dame-des-Landes.

Au programme :

– le matin : nettoyage d’une prairie oligotophe fauchée en 2016.
Prévoir des gants et des outils de coupe (sécateurs, scies à
main, …)

– l’après-midi : discussion-balade « Nature et usage des terres »
autour de la Wardine.

Au plaisir de vous voir

Les Naturalistes en lutte


Poster un commentaire

SOUSCRIPTION  pour un travail d’étude sur le Plan d’Exposition au Bruit (PEB)

La Coordination des organisations opposées au projet d’aéroport à Notre Dame des Landes  (dont l’ACIPA fait partie) vous invite à participer à une souscription pour financer un travail d’étude de plans d’exposition au bruit (PEB) prévisionnels sur Nantes Atlantique.

Le cabinet d’expertise ADECS Air Infra a été sollicité pour cartographier 4 séries d’hypothèses.

Dans le cadre de la médiation sur Notre Dame des Landes, le CéDpa (Collectif d’élus, membre de la Coordination) et l’Atelier citoyen apporteront ces cartes, en complément de celles que les médiateurs font réaliser par la DGAC.

Ce travail d’étude devra être présenté aux médiateurs fin octobre, le mois de novembre étant consacré à la rédaction de leur rapport, lequel sera remis le 1er décembre au gouvernement.

Pour financer cette étude, il nous faut réunir la somme de 18 000 euros TTC .
Nous vous invitons à participer à hauteur de vos moyens à ce financement, en envoyant un chèque à
– ACIPA
BP 5
44130 Notre Dame des Landes
en précisant bien au dos du chèque « étude PEB »

Un grand merci à chacun ! Les petits ruisseaux font les grandes rivières…


Poster un commentaire

Lettre n° 54

Bonjour à tous

Rendez-vous dimanche 10 septembre à 9h00 place de l’église à Notre-Dame-des-Landes pour faire le suivi des landes de la ZAD.

Pour mémoire, nous avions organisé en 2015 un chantier de restauration sur deux secteurs de lande, le suivi floristique nous permettra de mieux comprendre la dynamique de la végétation en cours et la capacité de régénération de ces landes.

Au plaisir de vous revoir sur la ZAD !

Les Naturalistes en lutte